Félicitations — Vous venez de perdre votre emploi

Posted |


Félicitations — Vous venez de perdre votre emploi

 


Aujourd’hui, j’annonce à mon boss que je suis enceinte. Et alors ? De quoi, j’ai peur ?
Cet enfant, je le garde mais je dois avouer que cela n’a pas été une évidence.
Je travaille dans le pole lancement de projets de mon entreprise. J’aime travailler et depuis peu, j’aime tout autant l’idée de fonder un foyer. Ça peut paraître rétro mais je me sens prête.

En fait, je ne suis pas prête à affronter mon boss.
J’ai un tas de mots qui me traversent l’esprit et sa voix qui me dit  » c’est dommage, juste à cette période, …, t’es sur de ton choix, t’es encore jeune tu sais ».
Il n’est pas sensé me faire changer d’avis mais je sens que je vais devoir prendre sur moi, que je vais ravaler ma culpabilité.
Il est plutôt cool mon boss et je ne l’imagine pas un instant me mettre mal à l’aise. Je baigne pourtant dans une ambiance d’efficacité constante dans mon service. Dans quel état, je serai d’ici quelques semaines ? Ma mère a eu des nausées à chacune de ses grossesses. C’est héréditaire les nausées ? J’ai lu et relu les textes du droit du travail : la femme enceinte est protégée. Enfin, nous connaissons tous quelqu’un qui connaît une femme qui a subi une demande directe ou indirecte de démission, des pressions, une surcharge de travail, des incitations à commettre une faute grave dans le semaines qui ont suivi l’annonce d’une grossesse.
Alors oui, aujourd’hui plus que jamais, je rêve d’une révolution sociale au travail. Je rêve que nous puissions gagner en flexibilité dans nos projets familiaux et que cela soit accueilli avec bienveillance dans nos lieux de travail. Aujourd’hui, je porte déjà en moi la future employée de nos entreprises.

Téléchargez la campagne en haute définition

Share this: