Emilie raconte son histoire

Posted |


Je suis tombée enceinte sous pilule en août 2014.
J’avais très envie d’un bébé depuis des années, j’étais en CDI, en appartement et prête à devenir maman surtout.
Mais la décision de l’IVG a été prise très rapidement, parce qu’il n’était pas voulu et Mr ne voulait pas de ce bébé tout de suite. (carrière militaire donc il n’était pas présent souvent.)
Nous avons pris tous les rendez vous ensemble, il m’a accompagnée jusqu’au bout. À cause de soucis de santé j’ai dû passer par l’IVG chirurgicale et sur le coup je le vivais très bien. Mon compagnon est resté à mes côtés et ça c’est très important ! Pendant 7 mois RAS tout allait très bien !
Mais….le jour de la naissance présumée je suis tombée dans une grave dépression sans aucune raison. On a vite compris d’où ça venait. Dépression aggravée post-IVG, rendez-vous pendant des mois avec une psychiatre spécialisée pour les problèmes de la femme, traitement etc ….
Aujourd’hui, 2 ans après, la souffrance et les regrets sont toujours présents, je ne suis plus avec le papa (pour une autre raison) et je n’ai pour ainsi dire aucun soutien puisque ma famille et mes amis ne comprennent pas que je puisse en souffrir !
Je me bats donc seule face à moi même et ce n’est pas évident tous les jours.
Tout ça pour dire que même lorsque l’on est accompagnée par le papa pour l’IVG, que la décision est réfléchie, qu’on le « vit bien » sur le moment, on n’est malheureusement pas à l’abri non plus d’une descente aux enfers à partir de la date de naissance présumée !
Courage à vous toutes

Share this: